La salle des douches fait peau neuve !

 

Un espace emblématique du carreau de fosse 9-9bis

La salle des douches ou “salle des pendus“ était utilisée comme vestiaire. Des douches collectives étaient réservées pour les mineurs et des douches individuelles pour l’encadrement. Les mineurs suspendaient leurs vêtements sur des crochets attitrés et pendus au plafond afin de gagner de la place au sol, de sécher les vêtements avec plus d’efficacité et d’éviter la prolifération d’insectes.

 

Une réhabilitation soucieuse du patrimoine

Les entreprises ont pris possession des lieux début juin pour une fin de chantier prévue fin 2015. Construite en 1932-1933, la salle des douches fait peau neuve dans le respect de son caractère patrimonial (faïences d’époques, systèmes de poulie, etc.)

 

Un lieu dédié aux pratiques musicales

Le projet du 9-9bis, site industriel minier classé, porte sur sa réhabilitation en un site culturel remarquable basée sur la pratique artistique, la découverte musicale et la valorisation du patrimoine.
La salle des douches accueillera 5 studios de répétition, 1 studio d’enregistrement, 1 plateau de danse, 1 centre de ressources, 1 auditorium et des salles de pratique pour les classes musique et patrimoine.

Un compartiment douche ainsi que la partie la plus ancienne de la salle et ses crochets seront conservés et pourront accueillir des expositions temporaires.

 

Visitez la salle des douches

grâce à la visite virtuelle du 9-9bis !

2 réflexions au sujet de « La salle des douches fait peau neuve ! »

  1. Yann Viseur

    Bonjour,

    Je me permets de demander ici si les studios de répétition sont ouverts et si oui, comment on peut faire pour les réserver.

    Musicalement.

  2. Alice Gonsolin Auteur de l’article

    Bonjour Yann 🙂
    Les Douches réouvrent le 17 septembre à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Le temps que tout se mette en place ensuite, les studios ne seront pas opérationnels avant novembre a priori. On en parle dès que l’on en sait un peu plus !
    A bientôt !